1. Manifestations contre la candidature de Pierre Nkurunziza au 3 ème mandat anticonstitutionnel en dates du 10 et 13 mai 2015
2. Organisation de la première rencontre régionale des femmes sur le Burundi, décembre 2015
3. Participation de la délégation du MFFPS à la célébration de la fête de Noël avec les enfants du camp de Mahama le 23 décembre 2015.
4. Participation à la création de la synergie citoyenne pour la restauration de l’Accord d’Arusha pour la paix et la Réconciliation et l’Etat de droit au Burundi.
5. Mobilisation des membres de cette synergie pour participer aux différentes rencontres où la question du Burundi est à l’ordre du jour.
6. Participation à la préparation et célébration de la journée internationale dédiée aux refugiés le 20 juin 2016 sous le thème « les refugiés sont des personnes comme toute autre, comme toi et moi».
7. Visite aux femmes refugiées de Nyamata par une délégation de l’antenne Kigali, décembre 2016.
1. Plaidoyer pour la paix et la sécurité au Burundi à l' occasion du sommet des Chefs d'Etats et de gouvernement de l' Union Africaine et du pré-sommet de GIMAC , Johannesbourg , du 7 au 16 juin 2015 . Ce plaidoyer avait pour objectif de contribuer à la restauration de la paix , la confiance et la sécurité au Burundi pour un processus électoral libre , transparent et inclusif
2. Participation de la délégation du MFFPS à la relance du dialogue inter-burundais à Entebbe sous l’égide du médiateur de l’EAC, S.E YOWERI KAGUTA MUSEVENI, 28 décembre 2015.
3. Participation de la délégation du MFFPS à l’ouverture du dialogue inter-burundais en mai 2016 et à la session de Juillet 2016.
4. Participation at the EALA public hearing workshop on the deteriorating human rights and humanitarian situation in the Republic of Burundi held on January 13-16th, 2016 in Arusha.
5. Participation des membres du MFFPS au dialogue initié sous l Égide de l’EAC au mois de Juillet 2015 en vue d’aboutir à une solution consensuelle pouvant permettre des élections apaisées et crédibles. Son interruption sine die a fait montre d’un manque de volonté du gouvernement en vue d’aboutir à une solution consensuelle. Il faut cependant noter que la participation des femmes a été fort remarquable dans ce dialogue. Dans une déclaration commune livrée par les femmes, celles-ci ont exprimé leurs points de vue sur les causes profondes de la crise, les conséquences et les voies de sortie.
6. Plaidoyer pour la paix et la sécurité au Burundi à l’occasion de la troisième conférence internationale sur le financement pour le développement en Afrique , Addis Abbeba du 13 au 17 juillet 2015.
7. Plaidoyer pour la protection des burundais face à la machine répressive du gouvernement à l’occasion de la réunion pré-sommet de l’Union Africaine GIMAC, Addis Abbeba , du 17 au 18 Janvier