10 Déc 2016

Lundi noir 16 Avril 2018 Kr/Fr

Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uyu wa 16 Ndamukiza 2018.

Muri iyi ndwi iheze, niho inkuru y’umubabaro ko Nomzamo Winnie Zanyiwe Madikizela Mandela, umwe mu mfura z’ abigeme Afrika yibarutse yashengeye. Umuhari wacu wararonse akaryo ko gufatanya umubabaro no guhoza umuryango wiwe . Yari intwari mu rugamba!

Winnie Mandela azokwama yibukwa n’Abakenyezi b’ Abanyafrika, cane cane Abarundikazi nka rya jwi  ry’ abacinyijwe, umu avocat w’ ijunja n’ijambo yaburaniye impfuvyi, abatagira aho bakika umusaya, ba Ntahonikora n’ abatagira aho bavugira kuko ari ba Ntawunyumva.

Umuhari wacu uzomurikirwa n’ uburyo yashoboye kumira ku rugamba rwo kurwanya  ubukene n’ akarenganyo atanahemukiye umugambwe wiwe. Yarerekanye akarorero k’ ingene ushobora gufasha abantu  kandi ukabakangurira kwiyungunganya bo nyene kugira ntibame bazera inze.

Kuba, ukerekana ko uberewe no kuba Umukenyezi w’ Umunyafrika w’umwirabure mu gihugu ciwe ca Afrika y’ epfo cari kizingamitswe n’amacakubiri afatiye ku rukoba, kwumira ku rugamba usugerejwe n’ inzitizi nyinshi,  kutarondera gushimwa wewe nyene,  ni akarorero, inkomezi n’ ivyizigiro yahaye imirwi myinshi  nk’ uyu wacu kugira  ntitwihebura ngo dutezure ku rugamba gushika tubohoje ibihugu vyacu.

Umuhari wacu wifatanije na rya sinzi ry’ abakenyezi b’ abirabure mwabonye baduza igipfunsi hejuru bavuga bati : Winnie Mandela ntiyapfuye, yaragwiriye. !   

Winnie Mandela, ni wa mukenyezi yanse kuzinga uruti rw’ umugongo, kuraba irya, no guheberana igihe cose hakiri abakenyezi bakubagurwa, abavyeyi baruhijwe no kwama guhamba abo bibarutse, no guhunga amacakubiri. 

Winnie Mandela kandi ni rwa rwaruka ruguma rutera igere, rurwanya akarenganyo k’ intwaro nsindabibazwa zitsimbataye mu bihugu vyabo.

Umuhari wacu wiyemeje kugendera mu makanda yiwe ! Tuzoguma duhagaze, gushika dushikirize intsinzi Uburundi. 

Ako kari  Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uyu wa 16 Ndamukiza 2018.

 

 

En Français

 La semaine derniere, nous avons appris avec beaucoup de tristesse, la disparition de la grande dame, Nomzamo Winnie Zanyiwe Madikizela Mandela. Le Mouvement des femmes et des filles pour la paix et la sécurité au Burundi (MFFPS) a exprimé ses plus sincères condoléances à sa famille, et souhaite témoigner par ce message, combien Winnie Mandela était une grande force de lutte et de résilience.

Winnie Mandela restera à jamais dans les mémoires des femmes africaines et burundaises en particulier, comme la voix de l’opprimé, l’avocate redoutable et redoutée des orphelins, des sans-abri, des démunis, des sans voix. 

Notre mouvement s’inspire de sa capacité à rester fidèle à son combat, comme elle l’a fait pour son parti, tout en restant équitable et passionnée par la poursuite de la lutte contre la pauvreté et l’inégalité. Elle a témoigné de la manière correcte et pratique de prendre des mesures non seulement pour aider les gens, mais aussi pour les éveiller, afin qu’ils s’organisent et agissent d’eux-mêmes.

La fierté de Mama Winnie d’être une Africaine noire dans une Afrique du Sud divisée basée sur le système injuste et répugnant de l’apartheid, et son endurance à travers les difficultés qu’elle a rencontrées, est ce qui donne de l’espoir à de nombreux mouvements comme le nôtre où même face à l’adversité et parfois au désespoir, sont déterminés à poursuivre la lutte, non dans la poursuite de la gloire personnelle mais pour la liberté de nos peuples.

Nous rejoignons les masses de femmes africaines noires qui ont levé le poing pour dire «Winnie Mandela n’est pas morte, elle s’est multipliée».

Winnie Mandela, c’est cette femme qui refuse de se plier, de se soumettre au statut quo, aux compromissions; cela tant qu’il y aura des femmes meurtries, violées, des femmes vouées à enterrer les leurs, surtout leurs enfants, des femmes et des hommes obligés de fuir l’injustice.

Winnie Mandela, c’est c’est aussi cette jeunesse qui continue à exiger, à grogner face à l’injustice et à l’irresponsabilité de certains pouvoirs.

Notre mouvement s’ engage à   suivre son exemple: nous resterons debout jusqu a ce que le Burundi soit libéré!

 

Ceci est un message du Mouvement des femmes et des filles pour la paix et la sécurité au Burundi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *