Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uwu wa mbere  w’ umubabaro wa 14 Nzero 2019.

Kumwe Leta y’uburundi irahira ikarengwa ko ata ngorane zumutekano ziri mu gihugu, niko yivuguruza  mukwagiriza igihugu kibanyi ko arico gitera uruhagarara n’ubwicanyi.

 Yarasamaje amakungu mu kurementanya ikinyoma gushika aho abakurikirana ikibazo c’uburundi bazazanirwa, bakananirwa gufata ingingo yokingira akaga  uburundi n’akarere.

Icegeranyo nfata kibanza c’umugwi wigenga ujejejwe Leta iharanira Demokarasi ya Kongo, cashizwe ahabona kuwa 31/12/2018 mu rwandiko n0 S/2018/133 rurungikiwe umukuru w’inama ya ONU ijejwe umutekano kirerekana uruhara rukomeye rwa Leta y’uburundi mu kwinjiza abantu mu migwi igwana, kubajabutsa mu gihugu kibanyi ca Kongo no kubashikiriza ibigwanisho nibikoresho bijana, mu ntumbero yo guhungabanya umutekano muri kano karere.

Barundi barundikazi, ivyashikirijwe muri kirya cegeranyo birahambaye, vyerekana ko turi mu bihe biteye ubwoba ! Tuve mu gacerere kamwe ka ntirunveko, gafise inkurikizi zagacamutwe, zikwegera akarambaraye igihugu cacu nakarere turimwo.

Umuhari w, abakenyezi n’abigeme uhanira amahoro n’umutekano urateye ivyatsi iyo nyifato yibipfamutima yo gusomborotsa intambara mu mpande zose. yatanguriye ku banyagihugu bo nyene ibashira mu bwoba butagira izina, yifatira mu gahanga amakungu gushika aho yugaza ku nguvu amashirahamwe afasha imbabare yarasigaye ariyo  yonyene afasha abatishoboye bapfukamwe mu nda nuwarafise itegeko ryo kubakingira.

Kubungabunga imigwi igwana mu gihugu gisanganywe inzego zumutekano vyerekana ubwenge buke burengeje no kutitaho ibigoye igihugu. Nico gituma umurundi wese yategerezwa kwibaza invo z’inyifato nkiyo, na cane cane akiyamiriza akongera akaburabuza ico gikorwa kigayitse kugira akingire uburundi intambara yakarere, Leta Iriko irakwegakwega kugira ifukafuke ingorane zikomeye ziri mu gihugu aho yotoreye umuti ingorane zikomeye ziri mu gihugu.

Duhagurukire icarimwe twese kubwamahoro twese twipfuza mu karere no mu gihugu catwibarutse

Ako ni akamo k,umuhari w’abakenyezi nabigeme baharanira amahoro n,umutekano mu Burundi.

 

Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi de ce Lundi 14 Janvier 2019.

Tout en niant l’existence de la crise que nous n’avons tous cessé de dénoncer depuis qu’elle a commencé en 2015, que le gouvernement en place au Burundi se contredit en accusant « un voisin » qui serait à l’origine de cette même crise. Il a détourné l’attention par un argumentaire bien monté qui a fini par semer la confusion dans l’esprit des observateurs. Le rapport intérimaire des experts indépendants sur la République Démocratique du Congo du 18/12/2018 rendu public par la lettre No S/2018/133 du 31/12/2018 adressée au Président du Conseil de sécurité des Nations Unies a mis en évidence le rôle actif du Burundi dans le recrutement des rebelles et leur transférer en RDC, ainsi que la livraison  des armes et munitions à ces groupes dont la seule mission est de déstabiliser la sécurité de la région.  

Burundaises, Burundais, chers compatriotes, cette révélation est lourde, l’heure est très grave en effet! Brisons ce silence complice dont les conséquences désastreuses coûteront cher à notre pays et à notre région. 

Le Mouvement des femmes et filles pour la paix et la sécurité au Burundi dénonce cette attitude irresponsable d’un gouvernement qui a ouvert des fronts tous azimut, contre son peuple vivant aujourd’hui dans la terreur, et contre la communauté internationale, en allant jusqu’à forcer la fermeture des Organisations humanitaires seules restées au chevet d’un peuple mis à genou par celui-là même dont la responsabilité première est d’assurer sa protection.

Le fait d’entretenir une rébellion dans un État ayant des services de sécurité en place est un acte d’irresponsabilité notoire. Chaque Burundais devrait non seulement s’interroger sur les raisons qui sous-tendent un tel acte, mais plus encore dénoncer et tout faire pour prévenir cette guerre régionale que prépare le gouvernement du Burundi pour noyer la crise interne profonde. Mobilisons-nous toutes et tous pour la paix tant désirée dans notre région et dans notre chère patrie! 

Ceci est un message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et Sécurité au Burundi.