Akamo k’Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigeme baharanira amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uw’uwa 14 Rusama 2018.

Referendum, yamatora kamarampaka yageze. Ku wakane, tuzoja kwerekana aho duhagaze kumugambi wo guhindura Ibwirizwa Nshingiro wateguwe, ugahimirizwa mw’ iterabwoba no guhasha abatawushigikiye. Ntitwahengeshanije gusemerera, Abanyepolitike batavugarumwe n’ iyintwaro, abadaharanira ivyicaro vya politike, amakungu, ariko Nkurunziza yazibiye amatwi agomba ahenurire igihugu mu manga.

Isekeza ryo muri iz’indwi ziheze ryaranzwe n’ imvugo y’ ivangura n’ amacakubiri afatiye ku bwoko na politike, ingiro nayo yabaye gushishikara kwica , gufunga no guhohotera abanyagihugu mu buryo bwose . Inganda zaraye zisasitswe i Buganda aho abantubarenga 25 bishwe bunyamaswa vyatwibukije akabi kabishe twaciyemwo n’ umugambi w’ ubwicanyi bw’ iy’intwaro usa n’aho atakikiwuhagarika!

Umuhari w’ Abakenyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi turifatanije kandi turahojeje imiryango yose y’ I Buganda yaraye ibuze. Dusubiye guhamagarira Abarundi n’ Abarundikazi gufatana mu nda bakagira urunani rw’ intamenwa kugira turinde ,duhange umwansi twanke gutega umutwe nk’ umumobwa. Nivyo, tugeze habi, muri Karinga na Mugoma ,ariko ntidutane n’ akagazuzo ngo karabaye, ntakigishoboka!
K’ ubw’ubukiriro bwacu n’ uruvyaro rwacu, ntarundi rukiza atari kuva hasi twese, tukagira urunani, umwe wese aho ari n’ aho ageza ,tugahangana n’ iy’intwaro igomba kuduhonya. Ijwi ryacu rimwe riboroga akababaro n’ ishavu dufise abe ari naryo rivuga urukundo n’ ivyizigiro dufitiye igihugu cacu.

Turapfunywe ariko ntituzopfa! Twishimikije ka Karangamutima k’Ukuri, Ubuntu n’ Ubutwari,  ingo tugume kuri rya shaka na vya vyizigiro, tugwe tuvyuka, twivyukiranya, kuko dusangiye intumbero imwe yo Kwubaka Uburundi burangwa n’intwaro y’ inziranenge izobutwara muri kazoza keza kuri twese.

Ako kari Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigemebaharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi.

 

Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi  de ce Lundi Noir 14 Mai 2018.

Le référendum est à nos portes. Demain, les Burundais se rendront aux urnes pour se prononcer sur le projet de référendum constitutionnel initié par Bujumbura, dans un climat d’intimidation et de répression. Contre l’aval d’une large frange de la société civile et de la classe politique, y compris au sein de son propre camp, Nkurunziza fonce, et entraîne avec lui, toute une nation. Les dernières semaines ont été particulièrement difficiles. La mobilisation politique du parti au pouvoir a, sur fond de forts relents politico-ethniques, été marqué par la persistance d’exécutions extra-judiciaires, d’arrestations arbitraires et de disparitions forcées. Le massacre de plus de 25 personnes, en particulier des femmes et des enfants, écho tragique des tragédies du passé, est un rappel sanglant de la folie meurtrière de la mouvance présidentielle que rien ne semble arrêter. Nous nous sentons abattus, meurtris, à bout. Nous avons surtout l’impression que les dés sont jetés.

Le MFFPS se joint aux familles éplorées de Buganda et réitère son appel à la solidarité. Barundi, Barundikazi, certes, l’heure est grave. Mais nous nous devons, à nous-mêmes, à nos enfants et aux générations à venir, de résister pour ne pas subir la tyrannie comme une fatalité. Nous devons, chacun de nous, à son niveau, resserrer les rangs plus que jamais, et ne faire plus qu’un seul homme face à ce système qui dévore les siens. Nos voix doivent s’élever pour dire la détresse, la souffrance, la colère mais aussi et surtout l’amour que nous portons et l’espoir que nous nourrissons pour notre patrie.

Nous pouvons être brimés et accablés, mais nous n’en mourrons pas. Nous relever, encore et encore. Espérer envers et contre tout. Nous accrocher fermement à nos valeurs d’Ubuntu, Ubutwari n’Ukuri, afin de demeurer fidèle coûte que coûte à notre idéal : Celui d’ériger une communauté de leaders d’intégrité capable d’influencer cette transformation holistique que nous appelons de nos vœux. Choisissons l’honneur, la dignité et l’engagement citoyen, pour un Burundi meilleur.

Ceci est un message du Mouvement des Femmes et des Filles pour la paix et la sécurité au Burundi.