Akamo k’Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigeme baharanira amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uw’uwa 18 Ruheshi 2018.

Mu gihe buca duhimbaza umunsi mpuzamakungu wahariwe impunzi itariki 20 z’ukwezi kwa gatandatu , umuhari w’abakenyezi n’abigeme baharanira amahoro n’umutekano mu Burundi uboneye ho akaryo ko kwibuka impuzi zose z’abarundi zashwiragiye mu bihugu bibanyi n’ivya kure .Muri benshi cane mwahunze ihohoterwa n’iterabwoba vyatse indaro mu gihugu cacu kandi muva mu bisata bitandukanye : mwari abarimyi , abanyeshule , abari mu mashirahamwe aharanira agateka ka zina muntu , abamenyeshamakuru , abajejwe umutekano , abanyapoilitike canke abagwiza tunga . Hejuru y’agahinda ko guta ivyanyu n’abanyu , benshi mubayeho mu bukene ntangere, umwitwarariko wa kazoza mubona mwo igiphungu urabaremereye . Bamwe bababwira ngo subira iyo mwaje muva , infashanyo nazo ziboneka nabi nabi , ivyo vyose turazi ko biremereye imitima yanyu . Ariko hejuru y’ivyo, muguma mwakije itara ry’umwizero . Uno munsi twifuza kubakeza kubera ubwira bwanyu n’ukwihangana kwanyu bibaha iteka . Naho mwatakaje vyose , muri mwebwe benshi ntimureze amaboko , mubandanya muharanira amahoro n’umutekano mu gihugu cacu , mubandanya mufashanya , mwitaho abatagira cepho ca ruguru. Ubuhungiro bwababereye icigwa , muriko muriyubaka kugira ntimugende akagirire , mugumane ubuntu n’ubutwari. Ivyo vyose mukora bidutera intege , bikaduha inguvu zo gukomeza urugamba rwo guharanira amahoro n’umutekano kuri bose gushika igihe ubuzima bw’impunzi tuzobuvuga nk’umugani. Umuhari w’abakenyezi n’abigeme baharanira amahoro n’umutekano mu Burundi , urasubiye kwibutsa akamo ishirahamwe mpuzamakungu riraba impunzi HCR ryateye amakungu haraheze imyaka ibiri , kugira ibihugu vyisununuye bije hamwe vyigire hamwe umugambi wo gufasha impunzi kuva mu mwaka wa 2018 . Mu ntege nke zabo , impunzi zose iyo ziva zikagera ziracakeneye uwitwarariko udasanzwe mu kubaho kwabo kwa minsi yose no kubashigikira kugira ibibazo vyabo bironke inyishu irama .

Turasubiye no gutera akamo abarundi , iyo bari hose , kugira bibuke benewabo bataye ivyabo bagahunga , barakeneye ukoboko kwanyu n’ivyiyunviro vyanyu . Tuje hamwe lero , dufashanye twongera duharanira intwaro nziza , yubahiriza amateka yose atuma abanyagihugu bishira bakizana , babana mu mahoro mu budasa bwabo

Ako ni akamo gatewe n’umuhari w’abakenyezi n’abigeme baharanira amahoro n’umutekano mu Burundi.

 

Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi  de ce Lundi Noir 18 Juin 2018.

A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés célébrée le 20 Juin de chaque année, le MFFPS prend le temps de penser à tous les réfugiés burundais déracinés par la crise que vit notre pays. Vous êtes des centaines de milliers à avoir fui la répression aveugle du régime de Bujumbura, en quête de sécurité dans les pays voisins et un peu partout dans le monde. Cultivateurs, étudiants, membres de la société civile, journalistes, forces de défense de la nation, élite politique et économique…, vous avez tout perdu. La route de l’exil vous a exposé à la terreur et à la violence des milices et des forces de l’ordre, et après l’angoisse de la fuite, vous continuez d’affronter la misère, la précarité et la peur d’un lendemain incertain. Les pressions pour un retour forcé au péril de vos vies et la réduction des aides sont synonymes d’un sentiment d’insécurité permanent. Malgré cet avenir insaisissable, vous gardez la flamme de l’espoir allumée. Nous choisissions aujourd’hui de célébrer votre extraordinaire force de combat pour la paix et la dignité. A vous tous qui, en terre d’exil, après avoir perdu identité et repères, tentez de recoller les morceaux, en plaidant pour le retour de la paix au Burundi, et en venant en aide aux plus démunis : nous rendons hommage à votre résilience, votre courage et à votre persévérance. Vous avez choisis de ne pas subir l’exil mais d’en faire une opportunité pour vous édifier en des êtres de conscience, de compassion, qui avec leurs valeurs, leurs intelligences, et leurs mains, promeuvent la vie et dignité humaine. Votre patriotisme et votre solidarité nous inspirent, et ils sont l’ancrage par lequel nous tiendrons ferme jusqu’au jour où le soleil se lèvera.

Le MFFPS reprend l’écho de la campagne mondiale du HCR avec les réfugiés pour lancer un appel vibrant aux dirigeants du monde qui avaient convenu il y a deux ans de développer ensemble pour 2018 un cadre global d’aide et de solidarité aux réfugiés: les réfugiés désespérés qui luttent pour leur survie ont toujours besoin d’une protection internationale, un soutien et des financements supplémentaires sont nécessaires pour leur fournir une aide vitale à court terme ainsi que des solutions pour l’avenir à plus long terme.

Le MFFPS réitère enfin son appel à la solidarité a tous les burundais : Les réfugiés ont besoin de nous, et nous leur devons d’unir nos forces pour continuer à réclamer le respect de la démocratie et des libertés fondamentales, pour que tous les enfants du pays, dans leurs diversités d’ethnies et d’opinions, puissent rentrer chez eux.

Ceci est un message du Mouvement des Femmes et des Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi.