14 Oct 2017

Lundi noir du 22 Janvier 2018 fr

Message du Mouvement des Femmes et Filles Pour la Paix et la Sécurité au Burundi  de ce lundi 22 janvier 2018

Nkurunzinza n’en est pas à son  premier coup dans son projet d’amender la Constitution et ainsi s’éterniser au pouvoir.et le passer à sa succession ! Sa première tentative échoua en 2014 à l’Assemblée Nationale grâce au courage des honorables membres, soutenus par de braves fils et filles des organisations de défense des droits humains, qui ont vaillamment défendu la nation et sa fondation.  Il vient de changer son fusil d’épaule et il propose une révision constitutionnelle  par le referendum qu’il espère gagner par la terreur sur les électeurs et le truquage des résultats.

Pour réussir son projet, Nkurunziza a toujours eu plusieurs cordes à son arc. Très croyants que sont les Barundi, il a  lentement et  méthodiquement  tenté  de nous faire croire que le pouvoir lui avait été révélé alors qu’il était encore dans la rébellion.  Depuis, il a multiplié  retraites et croisades, révélations et prophéties et tout phénomène naturel comme un arc en ciel à l’horizon, une grosse pluie ou la grêle interprétés comme des signes du ciel pour confirmer son pouvoir divin.  

Espérait-il nous avoir tous ainsi envoûtés pour ne pas déceler  son plan machiavélique ?

Non, l’homme investi par Dieu est reconnaissable aux fruits qu’il porte ! Le pouvoir de Nkurunziza a fleuri la violence, l’iniquité et la violation des lois et ses fruits sont la mort, la torture, la prison, l’exil, les taxes indues qui rappellent  l’ère coloniale que nous croyions révolue.

Barundi, Barundikazi, ne soyons pas dupes ! L’homme Nkurunziza n’a pas été oint par Dieu pour être au-dessus des lois. Le Burundi a besoin d’un leader qui l’aime, qui se consacre à sa cohésion sociale et sa reconstruction économique, qui ne s’enrichit pas par le détournement des biens publics  et  qui met les intérêts du peuple avant les siens.

Nous voulons un leader qui protège et se soumet à la loi, qui met en avant le devoir, l’honneur et l’Ubuntu avant la soif du Pouvoir et de l’Avoir !

Levons-nous donc tous, Barundi, Barundikazi et refusons de toutes nos forces ce projet de Nkurunziza de nous réduire et nous maintenir dans  la servilité. Défendons notre Constitution, l’ultime et puissant bouclier du pays et de son peuple !

Ceci est un Message du Mouvement des Femmes et Filles Pour la Paix et la Sécurité.

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *