Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uwu wa mbere w’ umubabaro wa 22 Gitugutu 2018.

Kuva kera na rindi , hamye hariho abashingantahe n’abapfasoni b’intwari , batarya umunwa mu kwerekana ibitagenda neza bigoye no kwihanganira : gucinyiza abandi , kubakumira , kwankira abandi ubusa , kubahohotera n’ayandi mabi nkayo. Umuganwa Ludoviko Rwagasore na President Melchior NDANDAYE , twama twibuka muri gitugutu uko umwaka utashe ni bamwe muri abo . Baravuye hasi baraharanira ukwishira n’ukwizana kw’abarundi , batako barabizira . Mu kwibuka ivyaranze izo ntwari n’intambwe badushikanyeko bituma dushira agatima mpembero tugasuzuma natwe ico twamaze nk’abana b’Uburundi. 

Barundi barundikazi , dukora iki iyo tubonye abantu bariko bararenganwa , iyo tubonye intwaro y’igikenye isubiye kwiganza mu gihugu cacu. Duca dutana n’akabando tukituna bugatondera ?  Kumbure benshi babona ko ataco bashoboye , bakamera nka bamwe bavuga bati « ntawuharira n’uwumuhamba ». Ariko muri umwe umwe wese hanyegeje ubushozi  budasanzwe bwo gutabarana , bwo kudakorera mugenzi wawe ico utifuza ko nawe bogukorera , bwo gutabariza uwuri mu ngorane , bwo gusemerera iyo bikenewe. Ubwo ni ubushobozi ngendanwa umwe wese ategerezwa kwikorako iyo bibaye ngombwa kugira agire ico aterereye mu rugamba rwo kurondera amahoro n’agateka ka zina kiremwa muntu. Bantu mwese muhora ikibi mwakibonye , namwe mwigira sindabibazwa , twagira dusubire tubibutse ko igihugu cacu kizoba uko tucifuza kuko umwe wese yagize ico aterera. Kudoma ko urutoke ikibi no kukirwanya muri kino gihe bisaba ubutwari . Ubwo butwari tworabira kuri Rwagasore na Ndadaye ni bwo buzotuma amateka y’Uburundi ahinduka , tugasubira kwiyambika agashambara mu makungu. Umwe wese nanyegurure ubutwari n’ubuhizi bwinyegeje muri we , tugire urunani rwo kurwanya urwanko rwama ruriko ruraduhekura , duhe icicaro gikwiye ubutungane no kubahiriza kiremwa muntu mu Burundi bwacu . 

Ako ni akamo mutewe n’umuhari w’abakenyezi n’abigeme baharanira amahoro n’umutekano  mu Burundi.

 

Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi  de ce Lundi Noir 22 octobre 2018.

Depuis toujours, il y a eu dans le monde des hommes et des femmes qui ont su dire non à ce qui leur paraissait inacceptable : l’oppression, l’exclusion, la haine, la violence et bien d’autres maux. Le Prince Louis Rwagasore et le président Melchior Ndadaye dont nous commémorons la mémoire au cours du mois d’Octobre de chaque année, font partie de ceux-là. Ils se sont battus pour des causes en lesquelles ils croyaient fortement, et ils en ont payé le prix ultime. En nous rappelant aujourd’hui de leurs parcours et de leurs grands triomphes, nous pensons aussi et surtout, à nos propres combats et responsabilités en tant que burundais.Barundi, barundikazi, que faisons-nous quand  arbitraire et despotisme prennent le dessus chez nous ?  Cessons-nous pour autant de croire en la justice, en la vérité, et en un Burundi meilleur ? Nous pouvons avoir l’impression d’être impuissants. Maisnous nous devons,à nous-mêmes et à notre mère-patrie,  de brandir nos armes les plus fortes que sont la bravoure, la résilience, l’abnégation et la solidarité. Nous nous devons de puiser dans notre humanité profonde, des forces nouvelles, pour construirela paix et semer la vie. A ceux qui se taisent, qui se compromettent, qui ne disent mot, nous l’avons toujours dit et nous le redisons encore : la taille de l’enjeu ne permet à personne de rester spectateur. Appeler le mal par son nom et compatir, sont de nos jours, des actes de courage. Mais c’est uniquement aux prix de ce courage que des vies peuvent être sauvées et notre histoire réécrite. L’héroïsme c’est cette force de l’âme exceptionnelle qui se révèle face à l’adversité. Ensemble, nous sommes une formidable force de combat contre la haine et l’ignominie. Demeurons debout pour que demain soit un jour meilleur et que plus jamais le mépris de la vie, de la justice et de la dignité humaine ne prennent le dessus.

Ceci est un message du Mouvement des femmes et filles pour la paix et la sécurité au Burundi.