Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uwu wa mbere w’ Umubabaro wo ku wa 26 Munyonyo 2018.

 Ejo hahise, amakungu yahimbaza umunsi mpuzamakungu wahariwe kurwanya amabi akorerwa abakenyezi n’abigeme,hanatangurwa isekeza ry’ iminsi 16 wahariwe ico gikorwa kw’ isi. Kuri uwo munsi no mu gihe c’iryo sekeza, Umuhari w’ Abakenyezi n’Abigeme baharanira Amahoro n’Umutekano mu Burundi bibutse cane cane abakorewe akabi kabishe n’ intwaro ya Bujumbura kuva mu ngorane za 2015. Ubutumwa ifise n’ijambo MPORE! MPORE yo gusangira umubabaro , kwa gutwi kwumviriza, wa mutima w’ ikigongwe, ya maboko aguhagurutsa waguye, MPORE wishimikiza ugakomeza urugendo, MPORE  yo kwibuka abagiye !

MFFPS igize iti: MPORE muvyeyi wacu, mwene wacu, mukobwa wacu ! Wamburiwe agashambara ku buriri iwawe,mu mirima , mu gasho wapfungiwemwo, ku nzira uhunga,,mu kambi y’ impunzi, kw’ ishule. Wambuwe agateka, usinzikarizwa ubuzima bunyamaswa igihugu kirorera. Benshi ayo mabi yarabahitanye, abandi nabo muzopfana intuntu n’agahinda kubona mwarambuwe ubuntu, agateka,amagara. n’intwaro yagize ivyaha ubuhizi, ibikorerwa abagore n’ abigeme navyo bikaba ikigwanisho mu bindi.      

MPORE yo guhaguruka, tukivyukiranya, mwebwe mwarusimvye, natwe twese tuzi, twumvise ivyababayeko, tubona ivyaha bikorwa ,dushoboye kandi dufise uburyo bwo kubafata mu mugongo, kuva mu gacerere, gutabara no gutabariza,kwiyamiriza na cane cane gukurikirana, tugatohoza, tukabika ahadata ivyo vyose tuzi , tuzomenya kuri ivyo vyaha vyose kugira ngo ejo, ntituzobidehe, bizokwitwe uko bikwiye kwitwa, ababikoze ntibashire agati mu ryinyo, bavugwe amazina, intahe ibakubite mu gahanga, bishure akabi bakoze banashumbushe abagakorewe. Harageze ko kumaramara, guharirwa ivomo no gucirwa umukenke biva kubakorewe ivyaha bikaja ku babisha babikoze.

Kugira abakorewe ayo mabi, abashengeye, abakiriho n’abejo  bazame basubira kwambikwa umutamana, ingo twese hamwe tugire urunani, dupfundike amasezerano ko, bwaba ubwinshi bw’ivyo tuzotanga  , zaba inzego n’inzira nyinshi kandi ndende tuzocamwo, tuzoryumako, gushika turonse ko ivyaha bikorerwa abakenyezi bizokwama bihanwa kuko ari ibitutsi ku buzima katihabwa, kw’Iteka, Icubahiro n’ Ubuntu biranga kiremwa muntu.

Ako kari Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi.

 

Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi de ce Lundi Noir 26 Novembre 2018. 

Au lendemain de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes et le début de la campagne des 16 jours d’activisme, le MFFPS a une pensée particulière pour les victimes des violences graves planifiées et exécutées par le pouvoir de Bujumbura depuis 2015 et n’a que ce mot : MPORE ! MPORE de sympathie, de compassion, d’empathie, de solidarité, de réconfort, une main tendue, un cœur et des bras ouverts pour rassembler les débris, remettre debout une vie, honorer une mémoire !  

MPORE à toi notre maman, notre sœur, notre fille. Violées sur vos lits, dans vos champs, dans les cellules de détention, sur le chemin d’exil, dans et autour des camps de réfugiés, dans vos écoles.  Déshonorées, torturées, offertes en spectacle par vos bourreaux, plusieurs en sont mortes et d’autres porteront à vie le deuil de leur intimité, leur dignité, leur intégrité physique et toute humanité violées, reniées par un régime qui a fait de l’apologie du crime une fierté nationale et des violences faites aux femmes une arme de guerre.

MPORE de résilience à vous toutes les survivantes, à nous toutes et tous qui avons vu, entendu, pouvons et devons agir pour secourir et assister les victimes, alerter, briser le silence, dénoncer et surtout documenter ce mal absolu pour que demain, il ait un nom, que ses auteurs aient un visage, soient jugés et tenus à réparation ! La coupe bien trop pleine de la honte et de l’opprobre doit changer de camp et de mains !

Pour la réhabilitation de toutes nos victimes, passées, présentes et futures, pendant cette campagne, conjuguons nos efforts et engageons-nous, quels qu’en seront le prix, les procédures et les délais, à nous assurer que plus jamais ces crimes, affront suprême à la sacralité de la vie, à l’honneur, à la dignité et à l’humanité, ne resteront impunis. MPORE !  

Ceci est un Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi.