Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi ko kuri uwu wa mbere w’ Umubabaro wa 27 Myandagaro 2018.

Abakurikiranira hafi ama raporo n’ ibindi bishikirizwa n’ aba n’ abandi ku vyerekeye ingorane z’ Uburundi ntiboreka gutanganzwa n’ ibihushane, uruhumyi, kwibagira canke kwiyobagiza biri mu nyinshu zotorwa . Umuhari w’ Abakeyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano uri muri benshi bariko bibaza ko auwo ari wo muti wovugutirwa Abarundi.

Amatora aherutse uko yateguwe n’ ingene yabangikanije Amabwirizwa Nshingiro abiri kabe akamizwe n’ ingoma, umu Presida yihagiye ikiringo ca gatatu akivugira ko adashaka ica kane twizere ko atazihindukiza mw’ ijambo uko yamye, nta mutsi wishe ibere ivyokwiswe ibiganiro bihuza Abarundi bose bitigeze bitangura bisozerewe kw’ isango igira gatanu Leta izokwitabamwo ubwa mbere, abashitsi b’ iteka bagendera igihugu twiyobagize ko tutazi ko berekwa aho bahonyora , iyo baraba n’ uwo bayaga, ngo impunzi zitaha ku bwinshi twibagire ayo zibonye n’ igikenye zitahishwako…

Ng’ ivyo bimwe mu bituma bikomeye hari abagira bati harageze ko Abarundi twibagira vya bindi vyose twariko duharanira, tukareka ubutegetsi bukitegurira amatora ya 2020 nk’ uko ari yo nyishu n’iherezo ry’ amakuba Abarundi barimwo.

Barundi, Barundikazi,ngo ubandwa niwe abanda urugi, kandi n’ inda imenya uwayirayeko! None tugeza ryari kuzera inze no gutererana barundi ingorane n’inyishu zirama mu vyacu? Uburundi ni rwacu, kahise na kazoza kabwo bizandikwa natwe, bibaye ngombwa tubanje kubwigura. Nta burenganzira dufise bwo kudebukirwa no gusamazwa n’abivugira iri na ririya, nkana canke ku kutamenya kuko nakare imyenge y’ inzu imenywa na nyeneyo !Uko twahagurutse ngo dushayure igihugu cacu , reka n’ ubu nyene ka kamo kaduhuza #SINDUMUJA# kagume ariyo nkingi n’ inkinzo yacu.

Umuhari wacu usozereye aka kamo umenyesha ko wifatanije n’ imiryango yose yabuze abayo bagiye mazimayongo kubera aya magume kuri uwu wa kane, umunsi amakungu yahariye inzirakarengane nk’ izo kw’ isi yose.

Ako kari Akamo k’ Umuhari w’ Abakenyezi n’ Abigeme baharanira Amahoro n’ Umutekano mu Burundi.

Message du Mouvement des Femmes et Filles pour la Paix et la Sécurité au Burundi de ce Lundi Noir 27 Août 2018.
Tous ceux qui suivent de près les rapports, les déclarations et autres interventions sur la crise burundaise auront été frappés par la contradiction, la perte de vue ou de mémoire et la facilité avec laquelle des voies de solutions sont proposées. Le Mouvement des femmes et des filles pour la Paix et la Sécurité est de ceux qui s’interrogent si celles-ci sont pour les Burundais !

Un referendum constitutionnel dont la tenue et les résultats n’inquiètent plus personne, un Président qui prétend ne pas vouloir de quatrième mandat, la participation au 5ième round qui clôturera un dialogue qui n’aura jamais vu le jour, des délégations en visite ‘’guidée’’ au pays, un rapatriement plutôt forcé des réfugiés …Voilà certaines des raisons retenues comme suffisantes, convaincantes pour hisser la grand-voile, cap sur les élections de 2020 devenues désormais ‘‘La Solution, Le But Ultime, La Fin en Soi !!! ‘’.

Barundi, Barundikazi, jusque quand nous accommoderons-nous des arrangements qui font l’impasse sur nos réels problèmes et les solutions durables qui nous conviennent ? Pour notre Mère-patrie, il faut nous ressaisir, nous relever et prendre notre destin en main. L’histoire et l’avenir du Burundi que nous voulons seront gravés, s’il le faut, en lettres pourpres, par nous-mêmes. Nous n’avons pas le droit de baisser la garde et nous laisser distraire par les positions changeantes, circonstancielles des uns et des autres. ‘’SINDUMUJA’’ doit rester notre cause, notre ancrage, notre cri du cœur, notre cri de ralliement.

Le MFFPS voudrait enfin exprimer sa sympathie aux familles de toutes nos victimes de disparitions forcées dont le monde se souviendra ce 30 août. Nous ne les oublierons jamais.

Ceci est un message du Mouvement des femmes et filles pour la paix et la sécurité au Burundi.